• Ballade à La Havanne

     

    Ballade à La Havanne

    Après nos 10 jours aux Ragged Island, nous sommes retournés à Cuba et la marina Puerto de Vita afin d’y laisser le bateau en toute sécurité pendant notre séjour à la Havane. Partis vers 22h du mouillage, nous sommes accueillis vers 6h du matin, à 10 miles des côtes cubaines par des dauphins, s’amusant dans nos étraves. Ces rencontres en pleine mer sont vraiment magiques, mais cet instant fut particulièrement incroyable. Le lever du soleil dans une mer plate et translucide nous ont permis d'admirer et d'observer tous nos compagnons d’un instant, le groupe principal des premiers mammifères étant progressivement rejoint par d'autres et en quelques instants nous sommes escortés par plus de trente dauphins. Et puis, au bout d’une demi-heure, comme par enchantement, ils ont subitement disparu. Jean-Louis prends soigneusement soin de fixer sur le GPS le Way Point afin de les recroiser dans le secteur si notre route le permet. Cette fois, les formalités d’entrée à Cuba se déroulent plus vite. Les officiels commencent à nous connaitre ! Mais, néanmoins, elles ont été complétées par 2 visites supplémentaires. Un garde monte à bord avec son chien afin de vérifier si présence de drogue il y a, et un inspecteur du service vétérinaire scrute tout les recoins du bateau et nous affirme en suite être à là recherche de moustiques porteurs de la dengue qui auraient cohabité avec nous aux Bahamas. Ils sont incroyables ces cubains! Le temps de nettoyer le bateau à fond, de confier notre linge à une mamie cubaine, de remplir notre sac à dos et nous voilà installés dans l’avion en direction de la Havane. Là, nous sommes accueillis par une pluie battante et nous nous réfugions vite vite au couvent. C'est ici que nous avons prévu de loger pendant notre séjour. Il est superbe, calme, idéalement situé dans le vieux centre non loin de la Plaça Vieja, et géré par 30 sœurs charmantes et attentionnées. Nos 2 premières journées sont consacrées à arpenter les rues de Havana Vieja, à visiter les petites expos de peintures et photos en libre accès, quelques musées, prendre le bus touristique afin de découvrir l’étendue de la Havane et son fameux Malecom, inondé par les vagues déferlantes de l’océan. En marge des touristes, des vieilles places charmantes très bien rénovées et des marchands de Churros et des Mojitos, nous découvrons aussi des maisons reliées de réseau électrique à nu, de files d'attente de cubains avec leur carte de rationnement en patience devant le comptoir de l’épicier, des restaurants où seuls les pesos nationaux sont admis et où de pâles pizzas sont proposées à la carte pour 70 cts d’euros… La famille de Jean-Louis arrive le samedi soir, nous rejoignant de France pour 15 jours : Papy, Mamie, la sœur de Jl, son mari et les 2 cousines. Nous avons compté les mois, les semaines, les jours, puis les heures et les minutes avant leur arrivée. Nous sommes impatients et les retrouvailles sont une vraie fête ! Ils arrivent chargés de cadeaux, de victuailles, de livres, et même de champagne afin de fêter les 50 ans de Marie France ! Nous passons 2 nouvelles journées avec eux à nous balader et reprenons tous ensemble le vol pour rejoindre Holgin, puis la Marina et Guadalavaca où ils ont réservé une semaine d’hôtel. En définitive, les trajets en taxis de la marina à l’hôtel étant compliqués, le fait de ne pas pouvoir manger avec eux à l’hôtel car n’en faisant pas parti, le faible cout de la pension complète nous décident à rester avec eux le temps de leur séjour à CUBA. 

    Ballade à La Havanne

     

    Plus de photos sur le lien Ballade à La Havanne

    « Equipiers expérimentés à bord de l'Ann'JulieAll inclusive à Guadalavaca »

  • Commentaires

    1
    FIG
    Samedi 23 Mars 2013 à 17:03

    Et voila nous aussi de retour du Brésil! Soleil, 35°, famille, amis, plage,piscine, le droit à tout.

    Nous imaginons votre rencontre avec la famille Roulot, un peu pareil comme nous! La distance, le temps, on le compte pour retrouver ceux qu'on aiment.

    On attends les photos, ici l'hiver à pris un goût immense, apparemment il est tombé amoureux de quelqu'un et tarde à partir. Il faut le diriger vers un autre continent, ou trouver une amoureuse assez ensoleillée bien chaudeeeee!!!!!!!

    Gros bisous pantinois...

    Famille FIG

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :